🇿🇦 🇳🇬 Après une semaine "d'anarchie" et de violences xénophobes en Afrique du Sud, qui ont fait 12 morts, le Nigeria a commencé à rapatrier quelque 300 de ses ressortissants: un geste politique dans un contexte de tensions entre les deux grandes puissances africaines. pic.twitter.com/ncZwd2iCK1

— Le journal Afrique (@JTAtv5monde) September 11, 2019