"Avions-nous une taupe qui avait été recrutée par les services de renseignement de Daesh ?
Il pouvait piocher des informations et les donner.
On va devoir se demander si Mickaël Harpon n'était pas une source arrivée en bout de course."#AttentatPréfecture #CastanerDémission pic.twitter.com/AAZVRj6rHW

— Tancrède ن (@Tancrede_Crptrs) 5 octobre 2019